Retour sur le site
Tous les articles du blog

22 mars 2019

Le Frelon Asiatique : bilan de l’année 2018 en Champagne-Ardenne

Découvert en 2004 dans le Sud-Ouest de la France, le frelon asiatique n’a jamais cessé de se développer pour coloniser aujourd’hui quasiment toute la France, ainsi que les pays frontaliers. La colonisation est très avancée dans les régions côtières (Nouvelle Aquitaine, Pays-de-la-Loire, Bretagne et Normandie) et progresse en direction du Nord-Est, ce qui explique la forte progression du front d’invasion dans la Marne et l’Aube en Champagne-Ardenne.

BILAN DES SIGNALEMENTS EN 2018

Pour la troisième année consécutive, la FREDON Champagne-Ardenne avec la participation de la section sanitaire de la FRACA (Fédération Régionale des groupements et syndicats Apicoles de Champagne-Ardenne), a recensé les signalements du frelon asiatique dans la région. Ils ont tous été vérifiés par photos et ceux non confirmés n’ont pas été pris en compte. Deux cas sont à différencier : les nids (détruits ou non détruits) et la présence de spécimens (capturés dans des pièges, proches d’habitations, …). Ces spécimens sont issus de nids qui n’ont pas été trouvés. La prise en compte de cette donnée permet de connaître les zones à risque pour l’année suivante. L’ensemble de ces signalements a été récapitulé sur la carte ci-après.

Merci à toutes les personnes qui nous ont fait part des signalements

Le nombre de signalements a fortement augmenté en Champagne-Ardenne (12 en 2017, 161 en 2018). Ces résultats sont la suite logique de la capacité du frelon asiatique à envahir les territoires puisque ses populations peuvent progresser de 50 à 80 km par an. De plus, il faut signaler que les conditions climatiques ont été particulièrement favorables en 2018 pour la famille des Vespidés (familles des guêpes) dont les frelons asiatiques font partie.

Dans la Marne et l’Aube, les premiers départements où l’espèce a été détectée en 2015, on constate que les signalements ont fortement augmenté : 47 signalements dans l’Aube et 94 dans la Marne en 2018.

En Haute-Marne, 2018 signe le retour de la présence du frelon asiatique après une année 2017 sans signalement.

Dans les Ardennes, la présence avérée du frelon asiatique a été signalée pour la première fois durant l’été 2018. Cette même année, 10 signalements ont été transmis à la FREDON dans ce département. Avec cette nouvelle colonisation, la Champagne-Ardenne est désormais totalement touchée par cette problématique.

L’exploitation cartographique des signalements montre un lien direct entre l’avancée du frelon asiatique dans le territoire et le réseau hydrographique. Ce lien entre les voies navigables et les populations de frelons a déjà été identifié. Il semble profiter des cours d’eau pour se développer et ensuite se disperser sur le territoire, comme le montre la carte ci-dessous. Le frelon utilise dans un premier temps les principales voies hydrographiques avant de coloniser les périphéries d’agglomération. Il continue son avancée en utilisant les voies hydrographiques secondaires avant d’entrer durablement dans le territoire pour le coloniser totalement en cherchant des points d’eau permanents. Ces points d’eau sont nécessaires à la construction de son nid. D’après ce schéma et la cartographie champardenaise, on peut constater que le frelon est déjà présent sur les réseaux hydrographiques principaux et que sa présence est déjà avérée dans les zones urbaines et péri-urbaines de certains secteurs, ce qui correspond aux phases 1 et 2.

Schéma de dispersion du frelon asiatique

Source: Evaluation de l’incidence du frelon d’Asie (Vespa velutina) sur les ruchers d’Aquitaine – Dr Jacques BLOT – Juin 2008.

FORMATION

Une session de formation technique sur le frelon asiatique a eu lieu le 29 Novembre 2018 à Reims et organisée par la FREDON Champagne-Ardenne. 31 personnes étaient présentes.

 

COMMUNICATION AUPRÈS DES COMMUNES

Une plaquette d’informations sur le frelon asiatique a été envoyée aux communes de Champagne-Ardenne afin de renseigner les particuliers sur l’arrivée de ce ravageur mais aussi d’obtenir des signalements. L’information a été bien relayée par les communes, que nous remercions.

 

 

 

 

 

 

ET 2019 ?

L’évolution de son implantation en 2018 et les suppositions sur sa capacité de dispersion par les réseaux hydrographiques montrent que son expansion est loin d’être terminée : 2019 sera nécessairement marquée par l’augmentation du nombre de nids, et particulièrement dans les départements de l’Aube et de la Marne.

L’expérience de la région Rhône-Alpes permet d’extrapoler sur l’évolution du nombre de nids en 2019. Comme en Rhône-Alpes, on peut observer en Champagne-Ardenne plusieurs années de stagnation du nombre de nids avant une augmentation importante : les cas de la Drôme et de l’Ardèche en 2014/2015 sont similaires à la Marne et l’Aube en 2017/2018. Les cas de l’Ain, l’Isère et du Rhône sont quant à eux similaires à la Haute-Marne et aux Ardennes.

Source : FREDON Rhône-Alpes

Source : FREDON Champagne-Ardenne

Le cas de la région Rhône-Alpes a montré que le nombre de nids était multiplié par quatre pour la Drôme et l’Ardèche en 2015/2016. On peut donc supposer qu’il y aura quatre fois plus de nids dans la Marne et l’Aube en 2019, ce qui laisse en prévoir une centaine sur chacun de ces départements.

En Haute-Marne et dans les Ardennes, il est difficile d’établir quelle sera l’évolution de la problématique en 2019. Il est possible que ce niveau stagne une année supplémentaire ou qu’il augmente fortement comme en 2018 pour la Marne et l’Aube. De nombreux paramètres entrent en compte sur l’implantation et l’invasion du frelon asiatique : présence de cours d’eau, climat favorable, compétition intra spécifique, hiver doux, configuration du territoire, … Autant d’éléments qui peuvent faire varier sa bonne implantation et l’augmentation de ses effectifs.

2018 : UNE CHARNIÈRE POUR LE FRELON ASIATIQUE EN CHAMPAGNE-ARDENNE ?

Les conditions exceptionnellement propices au développement des hyménoptères couplées à la dispersion naturelle du frelon ont conduit à la colonisation totale de la région ainsi qu’à l’augmentation importante des signalements (multipliés par dix en 2018). La Marne et l’Aube, premiers départements colonisés, sont à ce jour les plus touchés par la problématique. Les populations de frelons commencent à coloniser les Ardennes et la Haute-Marne, plus éloignés du front d’invasion. Il ne fait aucun doute que ces deux départements suivront le même schéma que la Marne et l’Aube prochainement.

 

 

Contact FREDON Champagne-Ardenne : Louis AUDREN

Chargé d’études FREDON Champagne-Ardenne – OVS Végétal

Centre de Recherche en Agronomie et Environnement

2, esplanade Roland Garros – 51 100 REIMS

Tel: 03 26 77 36 47 / E-mail: l.audren@fredonca.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *